Démarche de création

ENTRE HISTOIRE ET PRATIQUE

Loin de me couper de mes activités marionnettiques, cette pratique de la peinture m’enrichit de nouveaux questionnements qui m’ont conduit sur les traces des artistes futuristes italiens. L’actuel projet théâtral sur lequel je travaille parallèlement porte, entre autres, sur les thématiques de la multidisciplinarité intermédiatique et de l’engagement social de l’artiste, problématiques au cœur de ce mouvement d’avant-garde si original. Théâtre, peinture, cinéma et toutes les nouvelles technologies de l’époque faisaient bon ménage dans ce début de siècle révolutionnaire. Souvent mal compris en raison de leurs contradictions idéologiques et esthétiques, les artistes futuristes sont pourtant à l’origine de la plupart des grandes mutations esthétiques du XXe siècle européen.

​Aujourd’hui, nous pouvons constater certaines analogies entre le monde des Futuristes et le nôtre, comme la fascination pour la modernité technologique ou l’inquiétante montée d’un populisme identitaire. Comme artiste immergé dans sa société, c’est de cette réalité complexe et contradictoire que je voudrais rendre compte tant dans mes œuvres picturales que théâtrales. Mes nouvelles pratiques artistiques s’inscrivent donc dans un projet plus vaste visant à un atypique rapprochement entre la dimension théâtrale marionnettique et l’espace muséal contemporain des arts visuels.

PROCESSUS DE CRÉATION

Mes compositions s’organisent à partir de croquis papier scannés, puis retouchés avec un logiciel de dessin. Ce processus de nettoyage et de choix dans les différents éléments à ma disposition me permet d’élaborer un assemblage graphique que je projette sur la toile à l’aide d’un projecteur vidéo. L’étape suivante consiste à reproduire au crayon de plomb cette image, puis ces traces sont travaillées à l’acrylique.

​Le corpus dans lequel je puise est important. Plus de 200 dessins peuvent potentiellement servir de base à une œuvre. Pour l’instant, j’ai privilégié les petits formats qui exigent une certaine proximité du public pour qu’il puisse en décoder tous les détails.

Dans ce processus de création, l’écriture automatique est déterminante. Elle est l’instrument privilégié de ma quête d’une dramaturgie picturale imaginaire. L’exigence centrale du lâcher-prise mental devient le moteur permettant une cristallisation organique sur la toile, d’un univers onirique où l’inconscient trouve un espace privilégié pour se confronter au réel.

​À l’action débridée d’un imaginaire où tout est permis ou presque vient s’insinuer une finesse d’exécution, dont la minutie peut évoquer des enluminures, qui contrastent avec le propos libertaire de sa mise à jour, et féconde sa matérialisation chromatique.

 Comme peintre et dramaturge, j’interroge sans concession quelle fable réaliser dans un monde subissant d’importantes mutations culturelles, identitaires et technologiques. Les frontières disciplinaires sont souvent ténues, et cela justifie cette actuelle et féconde incursion vers les arts plastiques. À la lumière de l’essence dramaturgique d’où origine la matière de mes spectacles marionnettiques, la théâtralité onirique de mes toiles est, elle aussi, porteuse de fables dont les aléatoires fils narratifs pourront à loisir être reconstitués par l’imaginaire des visiteurs.

La matière première de mes œuvres a émergé de l’environnement psychoaffectif dans lequel j’étais plongé lors de nombreuses réunions aux enjeux culturels et sociaux déterminants exigeant de moi une vigilance extrême. Ainsi pendant plus de 15 ans de nombreuses traces graphiques se sont dispersées dans mes cahiers de notes, émanation aléatoire de mon subconscient, donnant naissance à une sorte d’art brut, primitif, composé de dessins multiformes que j’exploite aujourd’hui dans mes toiles.

Dessins
Dramaturgies oniriques
Puma Freytag, artiste peintre
Dessins syndicaux
Processus de création
Théâtre de marionnettes et arts visuels

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Expose ses Dramaturgies oniriques à Venise Palazzo Mora du 11 mai au 26 novembre 2019. Vernissage les 9 et 10 mai 2019

%d blogueurs aiment ce contenu :